Couper le feu. Stop aux brûlures.

Vous venez de vous brûler ? La douleur intense vous tenaille ? Appelez et je vais couper le feu.  L’appel est gratuit pour les urgences.

Je peux vous recevoir bien entendu pour une brûlure, ou pour les effets secondaires de maladies ou de traitement qui provoquent des brûlures. Je pense par exemple à la chimiothérapie, ou maladies comme maladie de Lyme, où nombre de personnes ont l’impression d’être brûlés de l’intérieur.

De même un enfant dont les dents sortent, on voit nettement les joues rougir. Sachez que je peux là encore couper le feu, soulager votre bébé.

Pour le zona aussi le fait de couper le feu est efficace.

couper le feu

Même les hôpitaux ont les numéros de téléphone des personnes qui savent couper le feu. Et font appeler leurs patients depuis l’hôpital.

En général le soulagement est rapide. Souvent dans les quelques minutes qui suivent l’appel. Parfois un peu plus tard. Il faut savoir aussi que la cicatrisation sera meilleure. Plus rapide. Plus efficace, laissant moins de marques.

En ce qui concerne les effets secondaires de la chimiothérapie, il faut parfois plusieurs séances. En effet, vous recevez plusieurs fois le produit, et je dois donc intervenir moi aussi à diverses reprises. Vous n’êtes pas obligé de venir à chaque chimiothérapie. C’est en fonction de votre réaction.

Si une séance permet de soulager significativement la douleur, faire 2-3 séances peut s’avérer utile pour une meilleur guérison, et cicatrisation. Je vous laisse cependant libres de voir à quelle fréquence vous aurez besoin de moi.

Un zona ne part pas forcément en une séance. Il en faut parfois jusqu’à 4. Tout dépend de l’intensité de la douleur, de la taille du zona.

Si la séance en urgence au téléphone est gratuite, il va de soi que les autres séances sont sous l’activité professionnelle payante. Couper le feu vous permet de vivre de nouveau sereinement, par un soin totalement naturel. C’est mon métier cependant.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.