Archives de catégorie : SANTE

Quitter cannes et béquilles.

Sur l’idée de mon mari, j’ai décidé de vous délivrer quelques histoires, liées à des guérisons, un soulagement bien appréciable, vécu par des clients, que je souhaite laisser anonymes. Et pour démarrer ces petites histoires, celles, assez parlantes, de 3 clients, qui sont venus, avec canne(s) ou béquilles et qui j’ai revus, sur leurs deux jambes, suite à mes soins. Ils ont donc pu quitter cannes et béquilles.


Il y a plusieurs mois, une cliente âgée vient me voir avec des douleurs de sciatique, mal en bas du dos. Un ostéopathe l’avait déjà bien soulagée, mais elle se déplaçait difficilement, et avait encore des douleurs tous les jours.

Je la reçois donc en séance, elle, et son mari. Je lui fais un soin, en bas du dos, conformément à l’endroit qu’elle me montre. Et effectivement, je constate que nombre de « nerfs sont déplacés » (selon notre jargon familial). Comme souvent, je passe un long moment à la soigner. Elle repart, avec une sensation d’être plus mobile, plus légère… Avec sa canne sur le moment cependant.

Je la revois plusieurs mois après… Sans sa canne. Sa mobilité est meilleure, ses douleurs bien diminuées. Reste une faiblesse dans la jambe, mais elle vient à mon bureau sans sa canne, fière d’aller ensuite se promener voir ses amis. A 87 ans ma cliente semble satisfaite et profite de se balader avec son gentil mari.


A peu près à la même période que ma précédente cliente, je reçois une dame pour une douleur au genou gauche. Elle a tout essayé. Elle va voir son kiné régulièrement (qui est très patient et la fait marcher très souvent pour muscler sa jambe). Malheureusement, elle souffre trop et doit se déplacer avec une canne.

Lors de la première séance, je trouve là aussi tout un tas de petits nerfs déplacés. Et je prends donc le temps de bien soigner, en rebouteux, puis ostéothérapie. Dès la fin de la séance, elle se sent mieux. Douleur bien diminuée. On teste sa marche au bureau sans la canne. Elle va bien, mais préfère utiliser sa canne pour partir.

Récemment chez son frère (plus proche de mon domicile), elle veut revenir pour améliorer encore son état, car elle se dit enchantée. A son arrivée, je la vois entrer, sans sa canne. Elle me confirme que depuis le soin, elle va beaucoup mieux. Son kiné l’aide encore à marcher et muscler sa jambe.

Cerise sur le gâteau, cette cliente m’avait demandé de tenter de faire disparaître une tâche sur son front. Et là aussi, mission accomplie.


Plus récemment, un client m’appelle et me dit qu’il souffre beaucoup. Il a vu un article me concernant. Mais il ne peut pas se déplacer tant il a mal. Il est avec deux béquilles. Il me supplie de venir le voir. Ajoutant qu’il est tout proche, et âgé de 85 ans. Je décide donc de faire une exception et d’aller chez lui. Effectivement, il a du mal à se déplacer. Son pas est lent, il a du mal à lever les jambes. Il m’indique qu’il se pourrait que sa hanche soit fichue (dixit les médecins). Mais qu’il pourrait aussi avoir sciatique et cruralgie.

Je fais donc un soin, et trouve effectivement des nerfs déplacés, dans le bas du dos, à la hanche… Nous prenons du temps. Je fais ensuite une ostéothérapie. Puis une fois le soin terminé, je demande mon paiement à mon gentil client, qui se lève et va dans une pièce à côté… Sans béquille, et même s’il ne court pas, se déplace plus rapidement. Il ne se tient même pas aux murs ! Je lui fais remarquer quand il revient pour me payer… Il sourit et me confirme que vu qu’il sent bien moins la douleur, il n’a plus besoin de ses béquilles.

Bon il m’a suffisamment émue, pour me dire qu’il avait du mal à arroser ses tomates, et que j’ai donc fait cela pour lui aussi…


Bien entendu, quitter cannes et béquilles me vient à l’esprit pour ce premier article, car c’est assez frappant visuellement pour moi. Et concernant mes clients, imaginez leur soulagement !

Longue et belle route à mes chers clients.

Quitter cannes et béquilles